lundi 15 octobre 2007

Nuit blanche a Paris

Ca fait une semaine je suis rentre de Panam, ou j'ai vecu la nuit blanche.

La premiere partie de la nuit etait peut etre la meilleure : le match de rugby.
All Blacks contre la France, le destin paraissait simple : 25 a 0.
Bref, on a decide de marcher avec Francesca et Azzura tout Paris pour trouver un bar avec une place libre. Les gens buvaient leur biere depuis 3h de l'aprem en gardant jalousement leur metre carre avec vue sur ecran geant.
A la derniere minute, armes de 2 kg de chips et surtout 2 bieres Fisher, on a couru jusqu'a la place de l'hotel de ville, ou il y avait l'ecran geant plus geant que tout les autres.
Mais yavait aussi une masse de gens. Sur cette place, yavait un magma humain avec quelques Velib au milieu ou alors quelques uns au dessus des voitures suicide.
On a fini assis par terre dans l'avenue Victoria juste en face la place. Et on a passe toute la premiere mi-temps a urler pour faire assoir les gens devant. Au moins la biere, on l'a bue.
Et la 2eme mi-temps, on a commence a voir quelque chose.



Et ce fut au dernier moment que le miracle arriva. On a du appeler des amis pour savoir quelle equipe etait en train de gagner. Des autres personnes pas loin de l'ecran, qui connaissaient bien les regles, et surtout la couleur des maillots francais.
C'est incroyable, les all blacks se sont fait complemente laminer par les plus bordelais et toulousains qui existent, a 20 points contre 19.75, les 65 joueurs de la france gorges d'EPO ont defonce les 15 joueurs neozelandais fatigues du bourrage de gueule de la veille.
Et les parisiens ont fait la fete, bien contents de cette victoire inattendue.



Apres, on est alle a la vraie nuit blanche, voir les lumieres. Les choses etranges qu'ils ont cache dans la rue. Le jeu de la soiree c'etait comme retrouver les oeufs de paques dans le jardin. Tu dois trouver les trucs bizzares cachees dans la ville.



On a trouve une plantation legale de marijoana. En fait, avec les decrets ecologiques, cette voiture Euro 96 peut circuler dans le centre historique.



Le seul probleme est que les garages pour ces voitures sont sous terre, tout confort : bar, cafe, biere, divan, et on peut aussi fumer.



D'autres qui ont un peu trop fume se sont mis a Bastille, un des quartiers les plus a la mode pour sortir, et se relayent pour lire la bible en continuation pendant 4 jours, jour et nuit. A 4h du mat, quand on etait en train de boire une biere, manger une crepe a cote des bars et nights club plus tendances de la capitale, on entendait ca.



Apres ya des choses que tu comprends pas. Les gens essaient de regarder en l'air en tentant de comprendre et d'imaginer la folie de l'artiste qui l'a pense. Rien a faire. Les voies de l'art sont impenetrables.



Derniere experience, dans le metro ligne 14, une autre oeuvre d'art : des chaussures. Mais qui les a laisses la au milieu ?



On a fait diverses hypotheses. J'ai pense que quelqu'un faisait du surf mais n'a pas reussi a resister a la vague des gens qui poussent dans le metro.



En fait, la nuit blanche, rien a voir avec la notte bianca, plus artistique, tu peux pas comprendre.
Et tu ne comprends pas ce que tu as vu, meme un an apres. Mais tu essaies toujours de trouver des choses que tu pourrais eventuellement comprendre. On verra l'annee prochaine, peut etre qu'on pourra expliquer l'histoire des chaussures.