jeudi 23 août 2007

a maledizionà di u campeggiu corsu

Comme prevu, je rentre d'un voyage en corse. Magnifique la corse, juste vraiment dommage qu'on a tous eu un nombre incroyable de tuiles (je laisse a guglielmo le plaisir d'en faire une liste), entre les voitures qui tombent en panne a 66.6 km au compteur, les tentes qui tombent, et l'invasion des mouches tueuses, sans parler des problemes sentimentaux au milieu, dont je ne parlerai pas (et vaut mieux).
Pour faire un resume, le voyage a tres bien commence, avec un aller de 21 heures. Depart de la gare Roma Ostiense a minuit le 15, jusqu'a la gare de Pise centrale. De la gare, a 3h du mat, j'ai marche (2/3kms) jusqu'a la tour pour rester la, sur le trottoir, attendre le lever du soleil.


A 6h30, j'etais de retour a la meme gare pour prendre un train pour Livorno centrale. En partant de la, 5km a pieds jusqu'au port, pour avoir mon bateau qui partait a 9h.


De 9h a 13:30, on etais en pleine mer, en train de bronzer sur le pont. Et ce fut a ce moment que je suis arrive en Corse. A Bastia. U populu corsu, la sicile de la France. Les gens qui regardent d'un oeil bizarre quand tu parles francais-accent-parisien ou meme quand tu les regardes simplement dans les yeux.
A 16h, je prend un bus direction Porto vecchio, ou j'arrive a 19:30, et guglielmo m'a porte au camping juste a cote. Fin du voyage aller.


Les journees, on les a passees a lutter contre toutes les malchances qu'on a eu, mais aussi parfois un peu rapidement, c'est arrive qu'on a eu des (petits) moments de vacances. Surtout quand on a decouvert les petits endroits qui font la corse, la nature, la plage, superbe.


Un des moments plus droles, etait une confrontation entre un bordel a la napolitaine, et l'univers de l'enquete corse (lisez la bande dessinee, je vous le conseille). Entre les flics, la mafia corse, les touristes italiens qui arrivent la. Au debut, ca parlait d'une histoire de mouches et ca a finit en appellant les flics, pompiers, samu, et inspection sanitaire. Pour decouvrir qu'on etais dans un camping de merde, gere par des connards, plein d'aoutas, qu'on a remporte en souvenir en Italie (grr j'en ai pas dormi cette nuit encore). A dormir dans une tente a la napolitaine, antenne TV incluse.


Apres toutes ces aventures, j'ai decide de rentrer chez moi. Et c'est la que j'ai fait mon world record : 31h de voyage (pour apres aller direct au boulot). Depart a 7h du camping, pour Porto vecchio, ou j'ai pris mon bus pour Ajaccio qui arriva a 11h40. Tres belle ville.


A 16h40, train jusqu'a Bastia. C'est le petit train a gasoil, 2 wagons, qui voyage sur une seule voie. Parfois il s'arrete dans les rares gares ou il y a 2 voies, pour laisser passer le train qui arrive dans l'autre sens. Toute la corse de l'interieur, sauvage, pleine de montagnes.


Pour retourner de nouveau a Bastia a 20h40. J'avais le bateau a 1h30 du mat, mais a la fin j'ai du dormir comme un clochard dans le port jusqu'a 4h30, retard de 3h. J'arrive a Livorno a 10h30, je cours jusqu'a la gare. J'avais perdu mon eurostar reserve, j'ai du faire Livorno Pise Florence Rome en 3 changements pour avoir seulement 2h30 de retard au boulot.
Retour a la maison, apres vacances aventureuses peut etre pas tres rose, mais tres jolies quand meme.

1 Commentaires:

At 27 août 2007 à 08:47, Blogger Julien a dit...

T'es un malade, tu vas rincer tes godasses a force de marcher comme ça !

 

Enregistrer un commentaire

<< Home