jeudi 15 mars 2007

Entre 2 voyages...

Putain, ca fait 10 jours que j'ai pas fait de post ici. Eh oui les amis, je travaille, ca arrive :) (des fois)

Le week end dernier, je l'ai meme pas passe a bosser (eh oui !), etudier ma certif linux suse novell... En Umbria avec mon boss et 4 autres collegues. Pas mal, vraiment, enfermes en agritourisme pas loin d'Orvieto, avec sa tres jolie basilique.


Cette semaine, je me preparais pour mes 2 prochains voyages en France, demain et la semaine d'apres. Encore un tres beau programme, clairement amusant.
Hier, la police municipale est arrive chez moi, ils ont sonne a l'interphone. Mes 2 collocs ont repondu.

- "Bé-no-ittte' Mark Patri-tchié, il habite ici?"
- "oui oui"

- "Pourquoi il est pas la ?"
- "Il est au boulot, en gros de 8h a 20h".
- "Ah, mais il habite bien ici ?"
- "oui, oui"

- "Et sous quel titre il habite ici, locataire, proprietaire... ?"
- "Je peux faire un peu de cafe si vous voulez. Ya aussi l'amaro, des petits gateaux, le limoncello, la grappa, et la vodka a 90 degres. Ah, j'oubliais, quelques litres de biere."
- "Ok, on laisse un papier dans la boite au lettre pour dire qu'on est passe, au revoir.".

Sur le papier c'etait ecrit que j'avais 10 jours pour aller dans un certain commisseriat, ouvert seulement le premier mercredi du mois de 6h a 6h10 du matin.
Ecrit aussi (et souligne) que je devais porter l'inscription a la tax$x$$xxe de "nettoyage urbain" (ah ? les poubelles ?), le formulaire E596.265 bis ter 6.2 qu'aucune administration n'a encore invente.


Ce matin, avant que le premier coq n'eusse ouvert l'oeil, a 7h, je prend mon super-velo pour affronter les mechants policiers.
"Porte 609", premier etage, piece tout au fond au fond du couloir pire que le couloir de la mort de La ligne verte. 2 types qui bossent a mort (les 2 le journal dans les mains en ecoutant la radio - en fait il manquait juste le petard) m'ont bien vu arriver.
- "Mais vous habitez a cette adresse?"
- "Oui"
- "Mais vous habitez a cette adresse?"
- "Oui"
- "Et pourquoi vous n'etiez pas la ?"
- "Parce que je suis au boulot de 8h a 20h environ"
- "La vache !"
- "Et oui, le temps d'aller au boulot, et depend des jours, les horaires changent"
- "Mais vous habitez a cette adresse?"
- "Oui"
- "Et vous etes locataire, proprietaire ?"
- "J'habite chez un ami"
Lui demande a son collegue, super concentre sur les derniers resultats de foot et la camarade de classe de la petite cousine de Francesco Totti.
- "T'en pense quoi, la situation ?"
- "c'est pas clair."
Peut etre qu'il pensait a la camarade de classe de la petite cousine et a ses resultats a l'ecole. Mais je me suis lance en mode "avocat", j'ai parle des ptits enfants en Afrique qui n'avaient pas a manger, de la neige qu'il n'y a plus sur les montagnes, du grand cousin de Bush qui lui, a des bons resultats a l'ecole, e bien sur, de la grande misere des pingouins a l'ouest du Sahara (et oui, ils ont un peu chaud).
A la fin ils m'ont demande :
- "Mais vous habitez a cette adresse?"
- "Oui"
- "Ok, ca va, c'est bon", il signe le bout de papier avec un grand sourire qui cachait le mien, en pensant la fameuse taxe des ordures menageres.
- "Merci beaucoup, au revoir"

C'est ainsi que je suis rentre chez moi en velo, heureux.
Putain, maintenant, je suis romain.